Epipactis distans (L'Épipactis à feuilles écartées)

 

Présentation

Auteur(s) Arvet-Touvet 1872 F0320Distans Saint Michel des Portes 38 JBY 280609 02 Saint-Michel-les-Portes (Isère)
28 juin 2009
Étymologie distans, écarté ; allusion à l'écartement des feuilles entre elles.
Description - Distincte d'E. helleborine par ses feuilles courtes, sensiblement égales aux entre-nœuds, et étroites, vert clair, ses fleurs toujours vert pâle. Les fleurs, assez semblables à celles d'E. helleborine, habituellement allogames, sont parfois autogames, peut-être sous l'effet de conditions météorologiques défavorables. Pédicelle floral teinté de violet.
Présence en Rhône-Alpes Ain, Drôme, Isère, Savoie et Haute-Savoie. Des plantes pouvant s’y rapporter, mais avec des fleurs plus colorées ont été observées en Ardèche.
Écologie Pinèdes xériques lumineuses méridionales et alpines (Pinus sylvestris, P. uncinata), plutôt en altitude (700-2200 m). Descend vers 350 m en Drôme.
Floraison Fin juin à début août. Plus précoce de deux semaines qu’Epipactis helleborine en conditions similaires. Hybrides observés en Rhône-Alpes avec :
Observations Plante des pinèdes xériques, surtout en altitude. - E. atrorubens (Savoie)
- E. helleborine (Drôme)
Protection - Aucune.
- Cotation UICN : Préoccupation mineure (LC) en tant que synonyme d'E. helleborine subsp. orbicularis (cette synonymie n'étant pas formellement établie).
Taxon(s) proche(s) - E. helleborine

Photos

Cartes régionales

Cartes de répartition régionales des observations depuis 1998
Points clignotants pour le nouvelles mailles découvertes en 2016 et 2017 et points rouge et noirs pour les mailles sans nouvelle observation depuis 1998
Par communes avec représentation colorée du nombre d'observations et en gris des communes sans nouvelle observation depuis 1998

Cartes avec représentation du nombre de stations par maille

Cartes départementales

Cartes de répartition départementales par communes  avec représentation colorée du nombre d'observations par commune depuis 1998 et en gris des communes restées sans observations depuis 1998